X
JPO live du 22/09
L'EFET Studio Créa vous accueille en Portes Ouvertes Digitales !
Je m'inscris
Une question ?
L'EFET Studio Créa vous recontacte !
Être recontacté

Quels sont les enjeux de l’immersive design pour les marques ?


Actualité publiée le 16 septembre 2021

L’immersive design regroupe une multitude de techniques et de technologies permettant la construction de sites interactifs qui redonnent au spectateur une place centrale et active dans la stratégie de communication d’une marque. De quoi s’agit-il précisément et comment acquérir les compétences pour maîtriser cette discipline ?

 

L’immersive Design : un enjeu crucial pour les marques

L’immersive design : qu’est-ce que c’est ?

On appelle immersive design les techniques et les stratégies de communication et de marketing digital qui visent à remettre le spectateur (ou le consommateur) au cœur des dynamiques de la publicité. En pratique, il prend la forme de nouveaux sites internet, plus inclusifs, qui font participer l’internaute.

 

Un site construit selon les conventions de l’immersive design se veut unique, éphémère et centré sur un seul produit (marchandise, événement, etc.). Il est généralement proposé en plein écran et adapté aux connexions depuis les appareils mobiles (smartphones ou tablettes).

 

L’internaute est constamment stimulé pendant sa visite et participe à une véritable expérience ludique : il est amené à glisser ou déposer des éléments sur l’interface, à utiliser sa caméra intégrée ou encore à scroller de manière inédite. L’immersive design n’a de limite que l’imagination des développeurs, des web designers et des équipes de communication qui participent à l’élaboration du site.

 

En ce sens, la maîtrise de la discipline demande d’avoir des connaissances pointues de l’univers du web design ou de l’infographisme. Les développeurs de plateformes web interactives ont souvent recours aux éléments animés, aux bannières ou aux effets dynamiques.

 

L’immersive design fait ainsi appel à trois éléments très en vogue des stratégies de communication digitales : le divertissement, le storytelling et le recours aux nouvelles technologies. Le temps de connexion des consommateurs ne fait que s’allonger, ces nouvelles techniques de développement de site internet se positionnent donc comme des outils capitaux de la communication d’une marque.

 

L’immersive design : la consommation du futur ?

Disposer d’une vitrine internet répondant aux principes de l’immersive design, c’est la garantie de proposer une expérience client en ligne unique et qui déclenche chez l’internaute des émotions. À l’heure du Covid et de la digitalisation grandissante, il s’agit d’un des enjeux principaux du marketing et du positionnement en ligne d’une marque.

 

En effet, l’immersive design permet d’amener le magasin jusqu’au consommateur et de créer ou de maintenir un lien avec lui malgré la distance et/ou les restrictions sanitaires. Un site présentant des éléments inclusifs permet aussi de capter l’attention des internautes, déjà assaillis d’une multitude de demandes sur le web via de nombreux canaux différents.

 

L’EFET Studio Créa propose un programme Bachelor et Mastère en Design Graphique et Numérique qui permet d’acquérir toutes les compétences pour maîtriser les codes et les technologies de l’immersive design. À l’issue de la formation, l’étudiant obtient un titre reconnu par l’État de niveau 7 et peut justifier d’une expérience concrète, grâce aux stages et à l’alternance en entreprise qu’il aura suivi durant les cinq années de son cursus.

 

Le consommateur est aujourd’hui mûr et disponible pour vivre des expériences en ligne. Il est donc crucial que les futures générations de web designers ou de marketeur sachent manipuler les techniques et les codes de l’immersive design, afin de répondre à cette demande et d’anticiper les tendances de consommation.

Le concept de motion design : définition


Actualité publiée le 13 septembre 2021

Littéralement « conception de mouvement » le motion design est la discipline du graphisme qui vise à donner vie aux images. Il comprend la conception, la création et la programmation de contenus multimédia. Le motion design se retrouve donc dans de multiples facettes de notre quotidien : publicités, films animés, graphisme 2D, effets spéciaux, etc. Quelle est la définition précise du motion design, existe-t-il des formations en France ?

 

Le motion Design : définition technique et pratique

Le motion design : une définition pratique

Définir le motion design s’avère très difficile, tant il comporte de disciplines diverses et pourtant complémentaires. Il est considéré comme l’art de donner du mouvement à des éléments à l’origine inanimés. Il peut s’agir d’images, de symboles, de photographies ou encore de caractères d’imprimerie et de composants en 3D. Le motion design est souvent complété par un apport en sound-design, qui permet d’incorporer une voix-off en arrière-plan.

 

Ainsi, le motion design est partout, de la production des grands studios d’animation à la vidéo postée sur les réseaux sociaux. Plus de 80 % de la population française est connectée au moyen d’un ordinateur ou d’appareils mobiles. Et le temps de connexion ne fait qu’augmenter, Facebook et Youtube regroupent près d’un million d’utilisateurs par jour, l’importance du motion design ne fait donc que croître.

 

Cette spécialité des arts numériques permet aux entreprises qui le souhaitent d’être présentes sur les canaux digitaux au moyen d’animations promotionnelles. Elle est aussi utilisée par les meilleurs techniciens mondiaux qui travaillent dans les studios d’animation internationaux comme Pixar ou Disney.

 

Quelle est la définition professionnelle du motion design ?

Le motion design commence à être considéré comme la discipline d’avenir du monde du graphisme et du multimédia. Les professionnels du secteur travaillent sur des logiciels d’édition d’images animées comme After Effects par exemple.

 

La maîtrise de ces techniques et de ces outils nécessite de se former plusieurs années à leur utilisation, tant sur le plan théorique que pratique. En effet, un bon technicien du motion design acquiert ses compétences pendant sa formation et il les perfectionne au fil de son expérience professionnelle.

 

Les recruteurs des studios d’animation ne donnent pas de définition précise du motion design, mais sont très exigeants. Ils n’emploient que des collaborateurs formés qui présentent déjà une expérience sur le terrain. Les qualifications doivent être de haut niveau et les étudiants ayant suivi leur parcours dans une école spécialisée sont généralement privilégiés puisqu’ils ont suivi plusieurs stages professionnalisants durant leur formation.

 

À ce titre, l’EFET Studio Créa propose un excellent parcours complet en Design Graphique et Numérique, qui comporte les apprentissages du motion design dès la première année de Bachelor.

 

 

La définition du motion design est encore floue, car il regroupe une multitude de spécialités du monde du graphisme numérique. Il est possible cependant de considérer que c’est le motion design qui anime les images des vidéos qui nous entourent, et à ce titre qu’il s’agit d’une discipline d’avenir. Se spécialiser dans ce domaine est un choix de carrière judicieux et prometteur.

Workshop création de bandes dessinées


Actualité publiée le 9 septembre 2021

Il y a quelques semaines, les étudiants du Bachelor et Mastère Design Graphique et Numérique de l’EFET Studio Créa ont participé à un workshop animé autour de la création d’une bande dessinée. Ils avaient pour mission de réaliser différentes BD avec des contraintes, en individuel ou en groupe. Retour sur ces quelques jours passionnants.

 

 

 

Des contraintes pour encourager la créativité

Encadré par Merieme MESFIOUI – designer graphique, illustratrice et autrice de bande dessinée – les étudiants se sont adonnés à la création dite OuBaPo (ouvroir de bande dessinée potentielle). Cette méthode est notamment basée sur la création sous contraintes artistiques volontaires.

 

Créé dans les années 1990, ce procédé de création s’inspire de l’OuLiPo (ouvroir de littérature potentielle), inventé par Raymond Queneau dans les années 1960. Ces deux procédés partagent la même vision : la contrainte provoque et incite la recherche de solutions originales.

 

A travers plusieurs exercices répartis tout au long de la semaine, les étudiants en Bachelor et Mastère Design Graphique et Numérique ont donc réalisé plusieurs bandes dessinées, toutes avec des contraintes différentes.

 

Des réalisations aux multiples thématiques

Les étudiants ont ainsi fait face à différentes contraintes de temps et de moyens, comme :

 

Une BD morpion : en binôme, ils devaient intégrer des ronds et des croix dans les bulles de la BD tout en gardant une histoire cohérente, en neuf cases.
Une BD palindrome : ils avaient pour mission de créer une bande dessinée lisible du début à la fin et inversement.
Des éléments imposés : les étudiants devaient inclure dans leur BD et leur histoire 3 mots tirés au sort.
Un objet personnel : ils devaient créer une bande dessinée centrée sur un objet propre à chacun.

 

Autant de consignes diverses et variées, qui ont permis à la fois d’entraîner leur coup de crayon mais également leur créativité, en explorant des pistes qu’ils n’auraient pas imaginées sans contraintes.

 

Une pédagogie immersive

Au sein de l’EFET Studio Créa, les workshops font partie intégrante de la pédagogie. Inclus tout au long du cursus, ils permettent de rythmer le quotidien des étudiants, tout en leur offrant un cadre de travail stimulant et des projets variés.

 

Les étudiants du cursus Design Graphique et Numérique ont ainsi un grand nombre d’occasions de travailler sur des projets intenses, en groupe ou individuellement, dans des conditions proches de ce qu’ils rencontreront sur le marché du travail. Respecter un brief, des contraintes de temps et de moyen, le travail en équipe, les changements inattendus et les phases de validation… Autant d’aspects essentiels à appréhender pour faire carrière dans le domaine du design et du graphisme.

5 créatrices de design à suivre en 2021


Actualité publiée le 7 septembre 2021

Les femmes investissent la scène internationale du Design et se positionnent comme de véritables artistes entrepreneuses. Reconnues par les professionnels du secteur et de l’univers artistique et culturel, certaines exposent dans les musées les plus connus du monde. Qui sont les cinq créatrices de design à suivre en 2021 ?

 

5 créatrices de design à suivre en 2021

Trois créatrices de design à la renommée internationale

Paola Navone sort du Politecnico de Turin en 1973. Dans son quotidien, elle endosse plusieurs rôles : designer, architecte, mais aussi directrice artistique. Son profil pluridisciplinaire a séduit un grand nombre de maisons d’édition prestigieuses, comme Roche Bobois, Alessi ou encore Molteni. Elle est d’ailleurs récompensée en 1983 par l’International Design Award d’Osaka. La créatrice a récemment souhaité travailler pour des enseignes plus démocratiques et collabore aujourd’hui avec Monoprix, pour qui elle signe une collection d’accessoires décorés de son imprimé favori : le pois.

 

Patricia Urquiola commence sa carrière au sein du service développement chez De Padova. Elle travaille dans le monde entier et signe des projets avec des éditeurs célèbres comme Cassina ou Kartell. Ce n’est qu’en 2001 qu’elle fonde son studio à Milan. Très connue pour son fauteuil Fjord, sorti en 2003, son implication dans son travail lui vaut une place dans les collections du MoMA.

 

Zaha Hadid, anglaise d’origine irakienne créée son studio de design en 1980 à Londres. Véritable tête de file des créatrices de design d’aujourd’hui, elle possède un style particulier basé sur des formes géométriques qu’elle s’amuse à complexifier. Emblème du déconstructivisme en design contemporain, elle travaille régulièrement sur des projets en tant que conceptrice. C’est d’ailleurs la première femme architecte et créatrice de design à décrocher le prix Pritzker en 2004 et ses œuvres sont aujourd’hui exposées au célébrissime Guggenheim Museum de New York.

 

 

Comment s’inspirer du travail des créatrices de design françaises ?

Matali Crasset s’est approprié les concepts de modularité et de flexibilité. Héritière de Charlotte Perriand, elle cherche constamment à s’affranchir des codes de la vie quotidienne. Passionnée d’expérimentations, elle propose des modèles transformables, comme sa colonne d’hospitalité qui se déplie en lit avec lampe et réveil incorporés. En 2006, elle reçoit le très célèbre prix du créateur de l’année au salon du meuble de Paris.

 

Elise Fouin est une créatrice de design à la célébrité montante. Elle utilise des chutes de tapisserie qu’elle tisse et enroule entre elles pour en faire des abat-jours. En collaboration avec les manufactures Jules Pansu, elle propose ses pièces au public à l’occasion de l’exposition « Passé, présent, mémoire industrielle » à Lille en 2020. Elle détourne ainsi la matière de son usage premier et s’inscrit dans un design écologique et responsable.

 

Pour pouvoir travailler aux côtés de ces créatrices de design, ou percer dans le domaine, il faut suivre une formation technique et professionnalisante au sein d’une école de design comme l’EFET Studio Créa. L’école propose un cursus en Design Graphique & Numérique et un cursus en Design & Architecture d’Intérieur. Elle incorpore à chacune de ses formations des périodes de stage ou d’apprentissage en alternance qui permettent aux élèves de mettre en pratique leurs connaissances.

 

 

Les créatrices françaises et internationales ont su s’imposer dans le secteur et proposent constamment de nouvelles idées. Le design étique de demain a besoin de nouveaux professionnels formés techniquement.

Comment apprendre le graphisme ?


Actualité publiée le 2 septembre 2021

Le graphisme est une discipline des arts numérique en plein essor et qui regroupe une multitude de domaines d’application. Il fait appel à des compétences en informatique, en arts appliqués ainsi qu’en communication. Comment apprendre le graphisme afin de faire carrière dans le domaine ?

 

Apprendre le graphisme : quelle formation choisir ?

 

Apprendre le graphisme : être doté d’un sens artistique

Pour apprendre le graphisme, il est essentiel de faire preuve d’un fort sens artistique. De nombreux professionnels sont d’ailleurs d’excellents dessinateurs, qui ont suivi une première formation en arts appliqués.

 

Ces expériences créatives doivent permettre au futur étudiant en graphisme d’individualiser rapidement une discipline de prédilection. En effet, les arts graphiques ont beaucoup évolué et ils regroupent aujourd’hui une multitude de domaines : web design illustration, infographie ou encore motion design par exemple.

 

En parallèle, apprendre le graphisme signifie développer des connaissances et des compétences du monde de la communication. Merchandising, identité visuelle, signalétique ou édition n’ont aucun secret pour les professionnels.

 

Il est aussi important de commencer rapidement à se familiariser avec les logiciels de création graphique professionnels, comme InDesign ou Photoshop. Apprendre le graphisme, c’est en effet utiliser les outils technologiques et les interfaces numériques d’aujourd’hui pour créer du contenu original. Or, la maîtrise de ces instruments informatiques à un niveau professionnel ne s’improvise pas et requiert de suivre une formation spécialisée.

 

Comment choisir la bonne formation pour apprendre le graphisme ?

Pour apprendre le graphisme et en faire son métier, il faut opter pour la formation adéquate. En premier lieu, il est essentiel de s’assurer que le cursus universitaire choisi débouche sur des titres reconnus par l’État et enregistrés au RNCP.

 

Une formation post-bac complète est vivement conseillée afin d’acquérir un socle fondamental de compétences en graphisme puis d’apprendre les techniques spécifiques à un domaine de spécialisation. Par exemple, commencer son parcours avec un Bachelor en graphisme qui comporte des enseignements fondamentaux et des ateliers pratiques, puis poursuivre en cycle Mastère est un choix très judicieux. À ce titre, vérifiez que le programme dans son ensemble soit cohérent : les modules d’apprentissages du Bachelor doivent être pointus et techniques et leur contenu doit être approfondi au sein du Mastère.

 

Enfin, privilégiez une formation pour apprendre le graphisme qui se déroule au sein d’un établissement d’enseignement spécialisé et selon la modalité de l’apprentissage en alternance. Apprendre le graphisme au contact des professionnels et via la participation régulière à des projets pratiques est la meilleure solution afin de se former solidement. C’est d’ailleurs une modalité d’apprentissage vivement apprécié des recruteurs du secteur, qui recherchent de jeunes diplômés capables de faire preuve d’une première expérience professionnelle dès la sortie de leurs études.

 

A ce titre, l’EFET Studio Créa propose un Mastère Design Graphique et Numérique en alternance, permettant aux étudiants d’obtenir un titre d’Expert du design numérique reconnu par l’Etat niveau 7. Cette formation offre de nombreux débouchés comme Designer Graphique, Chef de Projet, Directeur Artistique, Illustrateur ou encore UX Designer.

 

 

Apprendre le graphisme est un processus long, qui doit être commencé dès l’obtention d’un baccalauréat et à l’occasion d’une formation spécialisée.

Quel est le rôle du chef de studio ?


Actualité publiée le 31 août 2021

Le chef de studio est un professionnel du graphisme numérique qui dispose de fortes compétences techniques, managériales et organisationnelles. Il suit un projet marketing pendant toutes les étapes d’élaboration : depuis les premières réunions jusqu’à l’édition du produit final. Il maîtrise la chaîne éditoriale, fabrique des supports qui respectent les codes du domaine de la typographie et de l’iconographie et dirige une équipe. Quelles sont précisément ses missions et comment se former au métier ?

Chef de studio : définition du métier

Chef de studio : un technicien polyvalent

Le chef de studio est un professionnel polyvalent, qui est amené à travailler avec divers corps de métier et de multiples collaborateurs. Il peut assurer l’encadrement technique des équipes graphique (graphistes, maquettistes, etc.) et travaille en collaboration avec les directeurs artistiques. Il choisit et suit les activités des prestataires externes. Dans le cadre de son travail, il peut être amené à prendre en main plusieurs missions, comme :

 

  • La coordination des étapes de réalisation graphique d’un projet marketing, web et/ou print.
  • L’organisation et la mise en place du planning et du plan budgétaire.
  • Le suivi des relations avec les équipes d’édition, de fabrication ou de communication.
  • La sélection et vérification du travail des prestataires externes ainsi que le suivi des activités de son équipe en interne.
  • La vérification et reprise de la qualité graphique du produit final.

 

Le chef de studio doit donc pouvoir faire preuve de trois grandes compétences dans le domaine de la technique numérique, de la gestion et du management.

 

Quelles compétences sont nécessaires pour devenir chef de studio ?

Techniquement, le chef de studio maîtrise parfaitement les logiciels PAO ou la suite Adobe. En tant que responsable, il sait analyser et trouver rapidement les solutions techniques à un problème de création graphique (tout en respectant le cahier des charges qu’il est tenu de respecter). Conscient que son domaine est en évolution constante et rapide, il effectue une veille de son secteur afin de toujours demeurer à la pointe des processus techniques et des tendances stylistiques.

 

Sur le plan de la gestion, il se charge de vérifier la faisabilité du projet et propose un planning budgétaire. Il travaille en collaboration avec le directeur artistique et les services d’édition, de marketing et de communication à qui il rapporte l’avancée des étapes d’élaboration. C’est donc un fin négociateur, qui sait choisir les bons partenaires externes et entretient de bonnes relations avec eux.

 

Pour mener à bien toutes ses missions, le chef de studio a suivi une formation adéquate. Il est vivement conseillé de suivre un cursus technique au sein d’un établissement spécialisé qui propose la modalité de l’apprentissage en alternance. En effet, la profession de chef de studio est un métier qui requiert un très haut niveau technique, qui s’obtient à force d’expérience professionnelle. C’est la formule que privilégie l’EFET Studio Créa. Son parcours Design Graphique & Numérique (du Bachelor au Mastère) bénéficie de l’excellence de sa pédagogie et de ses partenariats d’exception avec de prestigieuses entreprises du secteur.

 

 

Le chef de studio est un excellent technicien, qui a suivi une formation de haut niveau académique afin d’acquérir toutes les compétences requises à l’exercice de son métier. Polyvalent, fin connaisseur, c’est un élément essentiel à l’élaboration d’un projet en graphisme numérique.

L’Efet Studio Créa remporte le Prix étudiant décerné par le Club des DA


Actualité publiée le 19 juillet 2021

Le 12 juillet dernier, le Club des Directeurs Artistiques dévoilait le nom des vainqueurs de la 52ème édition de la compétition. Cette année encore, le jury a reçu pas moins de 1 256 candidatures et 219 ont été distinguées dans 21 catégories. 4 élèves de l’Efet Studio Créa ont remporté le Prix des étudiants. Retour sur cette récompense pas comme les autres.

 

Prix étudiant Club des DA - EFET Studio Créa

Des étudiants talentueux qui ont su faire la différence

Morgane Meunier, Aurore Seguin, Marie Fall et Matthieu Artesino, tous étudiants en 4ème année du Mastère Design Graphique et Numérique à l’Efet Studio Créa, ont brillé lors de la cérémonie de remise des prix. Devant les plus grands acteurs du secteur, ils ont eu la chance de pouvoir monter sur scène pour récupérer la « Boule rouge », le 1er prix de la compétition.

 

Les étudiants ont réalisé et imaginé une stratégie créative autour d’une nouvelle communauté défendant le développement durable. Leur communication tournait autour de l’écologie, de l’éco-conception et de l’éco-design. Pour cela, ils ont dû concevoir une identité visuelle, définir un ton ainsi que les différents outils de communication pour réaliser ce lancement de campagne. Leur objectif ? Faire évoluer la cause et encourager les créatifs, artistes et concepteurs à inventer et innover.

 

Ce prix récompense le travail, la créativité et l’ambition de ces 4 étudiants. Cette distinction est un atout très valorisant pour eux et une vraie fierté pour l’école !

Un concours prestigieux

Le Club des Directeurs Artistiques est une institution dont le rôle est de montrer la publicité dans ce qu’elle a de meilleur et d’encourager la création et les arts graphiques au travers de multiples canaux. Une impulsion essentielle, qui rassemble aujourd’hui tous les professionnels du secteur pour échanger autour de l’exigence créative, l’innovation et la qualité d’exécution et de production.

 

Chaque année, plusieurs prix sont décernés : le rouge, le blanc et le bleu (équivalents de la médaille d’or, d’argent et de bronze) dans différentes catégories. Le concours donne un aperçu du dynamisme et des mutations du secteur de la communication en France.

EFET Studio Créa ouvre à Reims


Actualité publiée le 9 juillet 2021

Le Campus Eductive Reims est fier d’annoncer l’ouverture de sa septième école pour la rentrée 2021 : EFET Studio Crea. Implantée à Paris, EFET Studio Crea s’est développée et implantée dans 8 grandes villes de Province, dont Reims.

 

L'EFET Studio Créa à Reims

Des formations professionalisantes

Avec des formations de BAC+1 à BAC+5, spécialisées dans le design graphique et l’architecture d’intérieur, cette école permet aux étudiants d’obtenir un titre reconnu par l’Etat et de se professionnaliser grâce à l’alternance et aux stages.

 

Elle vient ainsi s’ajouter aux 6 écoles déjà présentes sur le campus avec une belle logique de complémentarité. « L’arrivée d’EFET Studio Crea à Reims permet d’accompagner l’ambition de notre territoire et former les jeunes talents de nos entreprises  », souligne la directrice du campus, Anne-Ségolène Abscheidt.

Une école au coeur de l’évolution numérique

La pédagogie de l’EFET Studio Créa s’appuie autant sur des enseignements académiques qu’une approche traditionnelle (cours de dessin, ateliers pratiques…) mais aussi une maîtrise des outils numériques.

 

Pour favoriser la création et l’innovation, le campus Eductive de Reims se dote d’un « FAB LAB » mais aussi d’un laboratoire iMac avec des tablettes graphiques. « Nous mettons tout en œuvre pour apporter à nos futurs étudiants des programmes et outils de qualité pour qu’ils puissent progresser avec enthousiasme. », rajoute Anne-Ségolène Abscheidt.

EFET Studio Créa x Culture Presse


Actualité publiée le 15 mars 2021

Les étudiants de 3ème année de Bachelor Design Graphique et Numérique participent au concours Culture Presse 2021.

Les étudiants de 3ème année de Bachelor Design Graphique et Numérique participent au concours Culture Presse 2021.

Le concours Culture Presse

Le concours Culture Presse met chaque année en compétition les étudiants des différentes écoles partenaires. Destiné à des étudiants en communication visuelle ou en design graphique, ce concours se déroule dans le cadre d’un projet pédagogique s’inscrivant dans leur cursus et sous la supervision de leurs enseignants.

Travaillant en binômes ou en petits groupes, les élèves s’affrontent dans un premier temps au sein même de leurs promotions. Nos étudiants en 3ème année de Bachelor Design Graphique et Numérique ont ainsi créé sept projets tous très différents et riches en imagination.

Une expérience réelle avec de vrais enjeux !

En effet, une récompense financière sera remise au lauréat de la meilleure campagne d’image parmi les écoles en compétition. Cette remise de prix aura lieu lors du Congrès annuel de Culture Presse réunissant les acteurs et partenaires du secteur de la presse.

Les étudiants lauréats seront impliqués dans la réalisation concrète de leur projet dans le cadre d’une campagne réelle (publications dans des magazines, sur les réseaux sociaux, affiches, vitrophanies…).

Des projets jeunes et talentueux 

Au cours de ce workshop, nos jeunes graphistes ont donc dû s’approprier ce sujet et mettre au point une campagne de communication 360°. Cela implique des visuels forts et immédiats dont le but est de valoriser la presse papier et son réseau de vente, le marchand de presse étant indissociable de son produit.

Les travaux pouvaient donc mettre en valeur l’un plus que l’autre mais devaient toujours les associer.

Cela s’est notamment fait via la réinterprétation du logo de Culture Presse, élément central de chaque campagne de communication, définissant souvent la ligne directrice et la charte graphique suivi par chaque projet.

Création de l’identité visuelle des Rencontres Internationales Paris/Berlin


Actualité publiée le

Les étudiants en 2ème année de Mastère Design Graphique et Numérique ont réalisé l’identité visuelle 2021 des Rencontres Internationale Paris/Berlin, en réponse à l’appel à projet de M. Rettig, co-fondateur de l’événement.

 

Identité visuelle rencontres internationales Paris/Berlin - Mastère Design Graphique et Numérique EFET Studio Créa

Des rencontres et du « cinéma »

Les Rencontres Internationales Paris/Berlin organisent chaque année un moment d’échanges et de partage dédié aux pratiques contemporaines de l’image en mouvement.

Cette manifestation pour professionnels, artistes et initiés, offre une programmation variée : tables rondes, conférences, projections, réalité virtuelle, forum, et bien d’autres encore…

C’est une plateforme de rencontres plébiscitée par de nombreux artistes du milieu de l’image et un événement de partage incontournable à l’international. À noter également que l’édition 2021 sera réalisée en ligne mais également en physique, à l’auditorium du Louvre.

 

22 étudiants, 1 projet 

Ce projet d’envergure a mobilisé toute la classe de 2ème année de Mastère Design Graphique et Numérique de l’école EFET Studio Créa, sur une semaine complète de workshop. Ils ont eu par la suite, deux semaines, pour modifier leurs projets grâce aux retours du commanditaire.

Premièrement les étudiants se sont répartis en 4 groupes pour définir des orientations sémantiques et formelles, trouver des systèmes de signes et/ou des signes forts (un langage / vocabulaire iconographique / typographique / graphique) pour représenter cette manifestation.

De ces quatre propositions, une seule a été retenue par l’ensemble des étudiants et développée. Nos futures designers, à la fois chefs de projet et créateurs, se sont alors partagés les grands axes de travail : charte graphique, print, web et newsletters, motion design, stratégie et réseaux sociaux.

Chaque équipe a donc travaillé sur la création de l’identité visuelle, dans le respect du concept original, des besoins et contraintes du commanditaire.

 

Une identité qui marche ! 

Les étudiants de l’EFET Studio Créa ont parfaitement répondu à cet appel à projet et leurs réalisations ont conforté M. Rettig, quant à la pertinence de cette collaboration avec nos 2èmes années de Mastère en Design Graphique et Numérique.

Ainsi, la mention du nom des étudiants sera clairement visible dans les crédits de l’événement, attestation du professionnalisme et de l’implication dont ont fait preuve nos étudiants tout au long de ce projet.

Vous pouvez dès à présent découvrir une partie de l’identité visuelle sur le site internet des Rencontres Internationales Paris/Berlin (http://www.art-action.org) et en vous abonnant à leur Newsletter.

Les restes des réalisations seront dévoilés prochainement, conformément aux principes de déploiement des supports, lié au planning de l’événement.

200