X
Une question ?
L'Efet Studio Créa vous recontacte !
Être recontacté

Le design, un des piliers de l’identité d’une marque


Actualité publiée le 1 mars 2021

En quoi le Design est une discipline fondatrice de l’identité d’une marque ?

 

Sous l’appellation Design se cache une multitude de spécialités du monde de la création graphique visuelle. Il existe en effet diverses spécialités du Design : design graphique, design de produit ou design d’espace. En quoi ces disciplines sont-elles si importantes dans la construction de l’identité d’une marque et comment s’y former ?

 

Le Design au service de la personnalité d’une marque

 

Le design graphique est la spécialité qui vise à la création de l’identité visuelle d’une marque. Le designer graphique sera chargé de produire les supports de communication de son client. Il s’agit en premier lieu de son logo, qui comporte des couleurs et une police qui participent à l’identification de la marque par le consommateur. Il créera aussi les visuels de ses campagnes d’affichage, de ses publicités print, voire des cartes de visite des responsables.

 

Le designer graphique choisira des éléments de communication visuelle qui permettront de donner vie à la personnalité et à l’identité de la marque. De nos jours, il est crucial qu’une marque soigne son design afin d’être facilement repérable et d’attirer l’attention des consommateurs.

 

En travaillant sur ordinateur et au format numérique, le travail du design graphique peut facilement s’intégrer sur le site internet d’une marque ou trouver sa place sur ses réseaux sociaux.

 

Le Design : relai de la personnalité d’une marque

 

Si le design graphique se charge de mettre en place l’identité visuelle d’une marque, il en est aussi le relai. Dans cette mission les disciplines du design d’espace et du design produit servent aussi très bien les intérêts des marques.

 

Il s’agit des spécialités qui s’attachent à l’esthétisme d’un produit, à son packaging ou à son aménagement dans l’espace de vente du client. Le design d’espace et de produit relaient la personnalité, les codes visuels et les valeurs d’une marque jusque dans le quotidien des consommateurs.

 

Une marque peut utiliser le design produit pour fabriquer des articles dérivés à son effigie (des mugs, des pins, etc.). L’importance d’un bon packaging n’est plus à démontrer, en travaillant efficacement son design produit, une griffe peut voir ses ventes reprendre ou s’envoler.

 

Le design d’espace, quant à lui, proposera au consommateur de la marque une véritable expérience client. L’émotion et l’expérience sont deux facteurs essentiels à la communication d’une griffe. Le design d’espace, c’est aussi la science de la mise en avant des produits : l’impact d’une bonne scénographie sur les ventes d’une marque est considérable.

 

Pour travailler dans ces domaines du Design et participer à forger l’identité d’une marque, il faut suivre une formation spécialisée. L’EFET Studio Créa propose d’excellents cursus qui comprennent des enseignements de haut niveau. Les programmes comprennent deux volets. Le premier correspond à l’apprentissage des techniques de création artistique et le second à la maîtrise des technologies, qui sont le support du design graphique, de produit et d’espace.

 

Le Design se retrouve dans toutes les étapes d’une vie d’une marque. Il permet de véhiculer ses valeurs et de mettre en avant ses produits tout en suscitant l’émotion chez le consommateur.

Graphisme print ou digital, comment faire le bon choix ?


Actualité publiée le

Graphisme print ou digital : comment faire le bon choix ?

Le graphisme print et le graphisme digital sont deux disciplines très proches de la création assistée par ordinateur. Elles utilisent les mêmes moyens de production : des logiciels professionnels comme Photoshop ou InDesign. Le graphisme print ou digital vise tous les deux à produire des contenus uniques à l’effigie d’une marque afin de servir de support de communication et/ou de promotion. Alors quelles sont les différences entre graphisme print et graphisme digital ?

Graphisme print ou digital : quelles différences ?

Le graphisme print est la discipline qui crée les supports visuels de l’identité et de la communication d’une marque. Ces créations ont vocation à être imprimées : affiches, cartes de visite, plaquettes, flyers… L’art du graphisme print, c’est donc de relayer et d’exprimer la personnalité et les valeurs d’une marque.

Le graphiste digital quant à lui exerce en ayant pour support final le site internet de son client. Son objectif sera essentiellement le même que dans le graphisme print  : participer à la diffusion du message et de l’identité visuelle de son client. Cependant, ses productions n’ont pas vocation à être imprimées, mais à être intégrées sur le site internet de son commanditaire.

Les graphismes print ou digital font tous deux partie de la grande famille du Design graphique. Les designers print ou digital travaillent en fonction d’un cahier des charges mis en place par le commanditaire. La différence tient donc au support des créations : digital ou papier.

Comment choisir entre le graphisme print ou digital ?

Le choix de sa spécialité en graphisme peut être effectué soit pendant sa formation soit au cours de son expérience professionnelle.

Le métier de graphiste s’exerce sur ordinateur, bien qu’il faille démontrer de connaissances et compétences en dessin classique. Le graphiste travaillera en fonction des demandes d’un commanditaire, il doit donc savoir s’adapter à un cahier des charges et connaître les codes de la communication et du marketing visuels. Il doit savoir transformer un message en une création artistique unique. Le graphisme print, comme le graphisme digital, nécessite donc une maîtrise parfaite des logiciels de création sur ordinateur tels que Photoshop ou InDesign.

Un professionnel doit pouvoir endosser les deux casquettes print ou digital, en fonction de la demande de son client. Il doit donc bénéficier d’une formation complète comportant des enseignements des deux disciplines à parts égales.

Fort heureusement, des écoles proposent des programmes complets qui comportent les enseignements du design graphique print et digital. Ce tronc commun permet de maîtriser les techniques des deux spécialités, qui sont proches et utilisent quasiment les mêmes outils. L’étudiant pourra se spécialiser plus tard au cours de ses études ou à l’occasion d’expériences professionnelles. À ce titre, il est possible de citer le programme Design Graphique et numérique de l’EFET Studio Créa.

Graphisme print et graphisme digital sont donc deux disciplines très proches. Généralement, le professionnel aura suivi une formation qui englobe ces deux spécialités. Il exercera l’une ou l’autre en fonction de la demande et des objectifs du client : une communication au format papier ou digital.

Design graphique, produit ou espace : quelle voie choisir ?


Actualité publiée le

Comment choisir entre Design graphique, produit ou espace ?

 

Les trois disciplines majeures du Design : graphique, produit et espace se rejoignent dans les moyens et les outils utilisés, mais diffèrent quant au sujet et aux objectifs poursuivis. À quoi tiennent ces différences et ces similitudes, comment faire un choix parmi ces spécialités afin d’opter pour la bonne formation ?

 

Les trois spécialités du Design : graphique, produit ou espace

 

Le Design graphique et numérique regroupe tous les corps de métier qui créent une image visant à capter l’attention du public. Le design graphique est la discipline qui produit les supports de l’identité visuelle de son client. Le designer graphique est capable de produire une image fixe ou animée, en fonction des contraintes dictées par le commanditaire et en s’adaptant à l’audience ciblée. Il choisit une couleur, une police typographique et un logo reconnaissable facilement pour les consommateurs.

 

Le Design d’espace désigne une branche de l’architecture d’intérieur. Il s’agit du métier de scénographe ou d’architecte d’intérieur, par exemple. Cette discipline vise à optimiser l’utilisation d’un espace. Le Design d’espace peut être utilisé afin de mettre en avant un produit dans une ambiance commandée par un client.

 

Le Design de produit est la spécialité qui touche à la conception d’un objet du quotidien : la forme d’une marchandise ou son packaging. Dans son travail, le designer produit suit un cahier des charges élaboré avec le commanditaire et peut être amené à travailler en équipe, avec un expert du design graphique par exemple.

 

Les disciplines du design, et particulièrement le design graphique, se pratiquent toutes grâce aux technologies du numérique. Le Design assisté par ordinateur nécessite de savoir parfaitement manier les logiciels de création, d’architecture et de retouche.

 

Choisir entre Design graphique, produit ou espace pour emprunter la bonne voie universitaire

 

Si ces trois domaines, Design graphique, produit ou espace, font tous partie de la grande famille du Design, ils sont néanmoins considérés comme des banches autonomes.

 

Chacune nécessite de suivre une formation adéquate, bien que la discipline du Design graphique apparaisse comme plus généraliste. Une bonne formation proposera d’ailleurs des passerelles, des master-classes ou des séminaires afin de découvrir les autres spécialités du Design. 

 

 

L’idéal est de suivre une formation en design graphique, qui permet de se former de manière plus générale aux métiers du Design. En intégrant une formation dans une école spécialisée dans les métiers de la création visuelle, il sera plus simple d’avoir des occasions de découvrir le monde du Design et de pratiquer à l’essai dans chaque discipline. À ce titre l’EFET Studio Créa propose des programmes orientés vers le Design, qu’il s’agisse du design graphique et numérique ou de l’architecture d’intérieur (produit et espace).

 

 

Pour choisir sa spécialité dans le Design, il est crucial de commencer une formation technique pluridisciplinaire, qui comprend des apprentissages du design graphique. Le choix de sa discipline de prédilection se fera au fil des découvertes du monde du Design et de ses spécificités.

Les étapes pour concevoir un logo de A à Z


Actualité publiée le

Nos conseils pour concevoir un logo qui marche

 

Un logo, c’est le support par excellence de la communication visuelle d’une marque. Il doit être facilement identifiable, avoir les couleurs de la marque et une typographie unique. Il se retrouvera dans toutes les déclinaisons des supports de communication de la griffe, quelles sont alors les bases à connaître pour concevoir un bon logo ?

 

Concevoir un logo : allier la création artistique et la psychologie du consommateur

 

Un logo, c’est un savant mélange d’innovation artistique et d’impact psychologique sur le consommateur. Pour répondre à ces deux critères, il faut concevoir un logo qui :

 

  • Soit simple et épuré.

Il doit être reconnaissable au premier coup d’œil et venir facilement à l’esprit lorsqu’on entend parler d’une marque. Attention, il doit impérativement se démarquer dans la marée de logos que les clients voient tout au long de leur journée. Pour cela, sa lisibilité est un gage d’ancrage dans la mémoire des consommateurs.

 

  • Comporte les bonnes couleurs.

Pour concevoir un logo qui marche, n’utilisez pas  plus de trois couleurs, dont une dominante. Pensez à bien harmoniser les teintes pour éviter de rassembler des couleurs que, par convention dans la communication visuelle, on n’associe pas.

 

  • Présente une cohérence entre couleur et forme.

La bonne forme permet d’éviter les doubles sens éventuels d’un logo. Elle est la clé de la mémorisation du logo par les consommateurs.

 

Faites preuve d’imagination et de créativité, évitez les « déjà vus », les classiques et les logos clichés. N’hésitez pas à vous tourner vers un professionnel pour concevoir votre logo. Cela peut représenter une certaine somme, mais il s’agit d’un investissement qui peut définitivement lancer votre marque.

 

Comment concevoir un bon logo de qualité professionnelle ?

 

La conception d’un logo est une activité à la technicisation croissante qui fait appel à des outils de design graphique. Il faut être capable de créer et d’utiliser une typographie unique, qui se décline sur toute la charte visuelle d’une marque. Les graphistes print ou multimédia sont ceux qui savent créer de toute pièce une typographie cohérente et esthétique.

 

Ce sont ces mêmes professionnels qui manipulent sur le bout des doigts les formats numériques actuels. De nos jours, il est crucial de concevoir son logo en format vectoriel. Ainsi, il sera exploitable quelle que soit sa taille en très bonne qualité.

 

Réaliser un logo sans être formé aux techniques du graphisme numérique est très difficile, pour un rendu de bon niveau, il faut passer commande auprès d’une agence ou d’un graphiste free-lance.

 

L’autre solution pour apprendre à concevoir des logos, c’est de suivre une formation en graphisme. Il existe d’excellentes formations techniques dans des écoles privées spécialisées. À ce titre l’EFET Studio Créa propose un programme qui va du Bachelor au Mastère « Design Graphique et Numérique ». Ce cursus comporte tous les enseignements nécessaires à la maîtrise des outils multimédias de la communication visuelle.

 

L’importance d’un bon logo pour une marque n’est plus à démontrer. La difficulté sera de maîtriser les outils numériques et informatiques tout en faisant preuve d’esprit créatif et artistique pour concevoir un logo unique qui fonctionne.

Le Design : véritable enjeu de communication et d’existence d’une marque


Actualité publiée le 29 janvier 2021

La marque est un moyen d’exprimer les valeurs qui s’incarnent dans un produit. Ce sont ces composantes qu’achète le consommateur : l’image de marque, ou le lifestyle qui est mis en avant. Afin de déclencher cet achat, les marques misent sur le Design, mais comment et pourquoi ?

 

Utiliser le Design pour recréer le lien entre la marque et ses consommateurs 

Le Design est un enjeu marketing dans la relation entre les marques et leurs consommateurs. On constate depuis peu que les consommateurs ont tendance à se délier et s’éloigner des griffes. La fidélité à une marque n’est plus de mise et il s’agit pour ces dernières de recréer un lien avec leurs clients.

En utilisant les techniques du Design dans ses multiples facettes, les marques cherchent à être plus proches de leurs cibles. Le visuel choisi pour les incarner doit leur permettre de retrouver un contact vers une personne et plus seulement un acheteur. Le Design est devenu un moyen de communication phare dans la stratégie marketing d’une firme. 

Afin de toucher la clientèle cible, les techniques de communication associent au Design la notion de Branding. C’est l’émetteur qui diffusera le message la marque et qui achèvera de développer pour elle une identité unique et de véhiculer son message et son concept.

 

L’enjeu n°1 du Design pour une marque : développer une identité visuelle unique

Le Design d’une marque permet dans un premier temps de lui créer une identité visuelle singulière, qui la définira auprès du consommateur. Ensuite, la marque et le designer construiront tout un univers visuel qui représentera la marque. La firme deviendra reconnaissable au premier coup d’œil et son Design englobera de multiples champs d’action :

– Le produit : le Design Produit met en volume un objet en respectant les contraintes techniques, industrielles et le cahier des charges du commanditaire.

– L’espace : les techniques du Design d’espace permettront d’agencer les points de vente, influeront sur le choix du mobilier et de la ligne architecturale de la firme.

– L’identité visuelle de la marque : c’est le Design graphique et numérique, qui créera son logo, choisira ses couleurs, sa typographie…

Depuis peu, les nouvelles technologies se sont déplacées au centre du processus de conceptualisation du Design d’une marque et il est parfaitement possible d’envisager une carrière dans le domaine. Pour cela, suivre une formation adaptée est incontournable. Elle doit comporter un volet technique et former au dessin et aux nouvelles technologies ainsi qu’une base de connaissances en marketing et stratégie de communication. L’EFET Studio Créa propose des formations techniques du Bachelor au Mastère qui comprennent ces apprentissages.

Ainsi, on voit se développer de nouvelles niches du Design, comme le Design Branding, ou le Design Thinking. Une marque ne peut plus aujourd’hui se passer des techniques du Design. C’est grâce à elles qu’elle pourra emmener ses clients dans son univers et son imaginaire.

 

 

 

 

Designer graphique et UX designer : deux professionnels du Design à ne pas confondre


Actualité publiée le 24 janvier 2021

Si les appellations Designer graphique et UX designer sont proches, ces deux métiers sont pourtant bien différents. S’ils s’inscrivent tous deux dans la sphère du Design ils n’ont ni le même objectif ni les mêmes supports de travail. Zoom sur ces deux professions et explication de leurs différences.

 

 

UX Designer : qu’est-ce que c’est ?

 

Tiré de l’Anglais, pour User eXperience Designer, l’UX designer travaille sur une interface numérique comme une application ou un site web. Il est chargé d’améliorer l’expérience d’utilisation de l’utilisateur en la rendant plus agréable et utile.

 

Il pratique donc l’UX Design, approche focalisée sur l’expérience de l’utilisateur afin de concevoir une interface qui répond à ses besoins (voire les anticipe). Il intervient durant tout le processus de conception de l’interface dont il s’occupe et la testera en s’intéressant principalement à son ergonomie, son utilisabilité et à sa qualité d’expérience.

 

En somme, l’UX designer résout les problèmes dans l’utilisation de l’interface dont il s’occupe. Pour cela, il prend en compte les besoins et les envies de l’utilisateur et le traduit en langage informatique pour les intégrer dans l’interface.

 

Dans son travail, il utilise les nouvelles techniques de communication digitale, rendant son interface plus intuitive, fonctionnelle et émotionnelle.

 

Quelle est la différence entre Designer graphique et UX Designer ?

 

Contrairement aux activités de l’UX designer, c’est de la conception graphique que relèvent les missions du designer graphique. Cela concerne la conception des supports de communication, la création de graphismes ou encore le motion design. Il se charge de créer sur support numérique toute l’identité visuelle d’un commanditaire : son logo, l’aspect des emballages de ses produits ou sa vitrine internet.

 

Le Designer graphique est chargé de transmettre visuellement le message de son client et peut intervenir sur toutes les phases de réalisation : création, exécution, impression. Il travaille avec les nouveaux outils numériques de publication assistée par ordinateur. Il ne s’agit pas des mêmes que celui de l’UX designer, le designer graphique n’utilisant pas le code informatique pour programmer une interface.

 

Pour faire carrière comme UX Designer ou Designer graphique, il est nécessaire de se former aux métiers du Design. La première étape sera d’acquérir les compétences qui régissent le Design dans son intégralité pour se spécialiser plus tard au cours de la formation. Les excellents Bachelor et Mastères Design Graphique et Numérique de l’EFET Studio Créa offrent à leurs étudiants cette possibilité : accéder à une formation complète puis à des spécialisations, notamment via l’expérience en entreprise.

 

 

 

L’UX Designer et le Designer graphique sont tous les deux des professionnels du Design et travaillent sur ordinateur. Ils sont de véritables experts des programmes qu’ils utilisent et du domaine qui est le leur. Attention, cependant, à ne pas les confondre. Ils ne travaillent pas sur le même support, n’ont ni les mêmes missions ni les mêmes objectifs et leur tâche principale est radicalement différente.

Choisir le métier de designer d’espace : pourquoi, pour qui ?


Actualité publiée le 10 janvier 2021

Le designer d’espace travaille à la réalisation d’espaces intérieurs, éphémères, naturels ou scénographiques. Très attentif à respecter la demande de son client, il n’en demeure pas moins un créatif passionné de Design. En quoi consiste précisément le métier de designer d’espace et comment s’y former ?

 

Quelles sont les missions du métier de designer d’espace ?

Le design d’espace est le nom donné à la technique d’aménagement d’un espace en vue d’optimiser sa fonctionnalité, son ambiance ou de lui faire véhiculer un message. Aussi appelé architecture d’intérieur, le design d’espace peut s’appliquer à tous types de lieux.

Exercer le métier de designer d’espace nécessite de grandes qualités d’adaptation. En effet, le designer d’espace peut travailler dans des domaines variés, de l’urbanisme à la muséographie. Il doit aussi maîtriser tous les types de dessins techniques pour pouvoir travailler sur une façade, un objet ou du mobilier. Enfin, il devra constamment s’adapter à la commande, à l’image de marque et au cahier des charges du commanditaire.

 

Comment se former au métier de designer d’espace ?

Le métier de designer d’espace fait appel à un certain nombre de compétences et d’outils indispensables qu’il est impératif de maîtriser pour faire carrière dans le domaine.

En effet, il faut faire preuve de certaines qualités naturelles : être créatif, mais aussi aimer le dessin technique et précis. Avoir des qualités d’écoute afin de toujours entretenir de bonnes relations avec le commanditaire. Ainsi qu’aimer le travail d’équipe et être réactif afin de pouvoir éventuellement travailler dans l’urgence.

De nos jours, le métier de designer d’espace est d’autant plus polyvalent qu’il a recours à des techniques qui tiennent au marketing et à la communication dans le cadre de certains projets. Dans le cadre de l’architecture commerciale, il ne pourra mener à bien sa mission qu’en connaissant parfaitement les envies des consommateurs. Il y répondra en utilisant les techniques du marketing et de la communication visuelle, utilisant l’impact des images à son profit.

Le designer d’espace doit aussi savoir travailler à partir de plans et créer des maquettes qu’il présente au client pour exposer sa proposition. Il lui faut donc savoir produire techniquement de ses mains tout en sachant le faire numériquement, en utilisant les nouvelles technologies et les logiciels de pointe.

Dans la formation qu’il choisira, le futur designer d’espace devra être attentif à ce qu’elle propose ces enseignements. À titre d’exemple, l’EFET Studio Créa offre un cursus complet ayant pour débouché le métier de designer d’espace. Il débute avec un Bachelor Design et Architecture d’intérieur, qui peut être poursuivi au sein d’un Mastère Design et Architecture d’intérieur.

 

Choisir d’exercer le métier de designer d’espace, c’est vouloir être polyvalent et se mettre au centre des problématiques de conceptualisation d’espaces. C’est aussi être créatif et rigoureux, afin de remplir sa mission et de respecter un cahier des charges précis.

Comment les marques prennent-elles le virage de l’éco-design ?


Actualité publiée le 20 décembre 2020

L’éco-design a le vent en poupe : il est soutenu par des célébrités et fait l’unanimité chez les consommateurs. Nouvelle branche du Design, il s’agit de s’inscrire dans une consommation consciente de son impact environnemental sans sacrifier à la beauté de l’objet. Ainsi, pourquoi et comment les marques se mettent-elles à l’éco-design ?

 

Pourquoi les marques se mettent à l’éco-design ?

 

Par l’expression éco-design, on désigne ce nouveau mouvement du Design qui vise à réutiliser plutôt qu’à jeter et produire du neuf. Aussi appelé Design éthique, il s’agit de produire responsable et labellisé écologique.

 

Les consommateurs affichent clairement leur intérêt pour la tendance. Le label éco-design devient un critère d’achat au même titre que le matériau, la fonctionnalité ou l’aspect esthétique de l’objet.

Il s’agit donc d’une réelle prise de conscience des consommateurs, à laquelle s’adaptent les marques en répondant à cette demande.

 

L’éco-design séduit l’industrie, car c’est une niche qui présente un fort potentiel d’innovation. L’objectif est de limiter l’impact environnemental d’un produit, sans perdre de vue ses aspects esthétiques et fonctionnels. La récupération et la transformation de l’existant sont mises à l’honneur, mais on assiste aussi à une réinvention des matières premières. Les ingénieurs sont allés jusqu’à rechercher dans les fonds marins de nouveaux matériaux moins impactant écologiquement. 

 

Ceci s’inscrit parfaitement dans la tendance actuelle de consommation des projets éco-responsables. Les marques prennent conscience du rôle qu’elles ont à jouer dans la lutte contre le réchauffement climatique.

 

Comment les professionnels du Design s’orientent vers l’éco-design ?

 

L’éco-design porte sur l’esthétisme et la fonctionnalité du produit. Cette notion se couple avec celle d’éco-conception, qui concerne le développement et la fabrication d’un produit. Pour créer un objet ou un projet qui répond aux critères du design écologique, les marques doivent donc faire appel à des professionnels qui en connaissent le processus de fabrication dans son intégralité.

 

C’est donc en se tournant vers une nouvelle génération de Designers éthiques que les marques abordent le virage de l’éco-design. Avec cette tendance, le produit est fabriqué selon une éco-conception où les techniques de pointes, notamment numériques, allègent l’empreinte écologique du produit fini tout en remettant à l’honneur le travail de l’artisan et du Designer. À cette fin, les professionnels utilisent les nouvelles technologies, comme des logiciels d’éco-conception pour mettre en place une démarche d’éco-design pertinente, complète et structurée.

 

Les marques cherchent donc à s’entourer de professionnels formés au concept et aux techniques de l’éco-design. Ces derniers ont fait leur formation dans les hautes écoles prives spécialisées et ont ainsi bénéficié d’un enseignement adapté. Ils en connaissent les techniques pratiques, mais aussi les stratégies de communication. Pour faire carrière dans le Design et maîtriser les codes du design écologique, mieux vaut intégrer une formation technique comme les Bachelor ou les Mastères de l’EFET Studio Créa.

 

Les marques se mettent très sérieusement dans la mouvance de l’éco-design. Séduisant pour l’industrie du Design et critère de qualité pour le consommateur, il s’agira d’un superbe nouveau défi à relever pour les futurs Designers.

 

En quoi consiste le métier de web designer et comment s’y former ?


Actualité publiée le 6 décembre 2020

Le métier de web designer peut s’exercer en qualité de travailleur indépendant comme en tant que salarié d’une entreprise. Chargé de l’identité visuelle complète du site qu’il construit, le web designer doit faire preuve de compétences à cheval entre créativité et savoir-faire informatique. Qui est le web designer, en quoi consiste son métier et comment s’y former ?

 

Quelles sont les missions du métier de web designer ?

 

Expert en service et conseils informatiques, spécialiste de la publicité, l’édition et la communication, le web designer est un communicant doublé d’un créatif.

 

Son activité principale est la création et la conceptualisation d’un site web. Ainsi, il interviendra dès le début du projet, au moment de la création du cahier des charges pour déterminer en équipe les grandes lignes d’édition du projet. Il s’agit de définir par exemple l’ergonomie du site, son arborescence, l’interactivité, etc.

 

Bien que le web designer ait un métier dans lequel il est souvent indépendant quant à ses choix créatifs, il n’en demeure pas moins contraint par les exigences du commanditaire. Il créera donc les éléments graphiques nécessaires pour répondre au cahier des charges : les bannières, le menu, les animations. Il demeurera toujours attentif à bien respecter la ligne d’édition du site : e-commerce, e-marketing.

 

La mission principale du web designer est de capter l’attention de l’internaute grâce à l’interactivité de son site. Pour cela, il associe couleurs, formes, textes, images et animations et leur agencement ne dépend que de sa propre créativité.

 

Le métier de web designercomprend une veille numérique,il lui sera demandé d’être toujours à la pointe des évolutions multimédias et de maîtriser les derniers logiciels.

 

 

Web designer : un métier d’avenir

 

Tous les secteurs d’activité utilisent le multimédia et l’outil informatique pour communiquer, commercialiser ou échanger avec leurs partenaires ou leurs clients. Une très large majorité de projets qui s’inscrivent en ligne concernent les activités du métier de web designer, comme la création d’un site web, sa refonte ou son amélioration.

 

Face à l’engouement des nouvelles générations pour ce métier et pour répondre à la demande des  entreprises, les recruteurs sont de plus en plus exigeants. Une formation post-bac adéquate est donc devenue primordiale, il est impensable de faire carrière dans le métier de web designer sans une formation créative et technique.

 

Ce sont les écoles d’art appliqué spécialisées qui sont les mieux à même de divulguer ces enseignements techniques et artistiques. L’EFET Studio Créa, à Paris, propose par exemple un cursus complet pour exercer ensuite comme web designer : le Bachelor Design graphique et numérique. Ce premier diplôme, reconnu par l’État, peut être poursuivi en niveau Mastère.

 

 

Parfois, le métier de web designer peut se coupler avec les missions d’un intégrateur, ou encore d’un infographiste. Proche du développement web, le designer peut avoir besoin de solides bases de code. Généralement, les jeunes diplômés débutent comme web designer junior pour ensuite évoluer vers un poste Senior ou Chef d’édition, qui supervise un ensemble de

Quel est le profil à avoir pour devenir architecte d’intérieur ?


Actualité publiée le 15 novembre 2020

L’architecte d’intérieur doit être créatif pour jouer avec les volumes, les espaces et les couleurs tout en faisant preuve de rigueur afin de respecter les contraintes budgétaires et techniques de son projet. Quel est le profil de ce créateur hybride et polyvalent ?

 

Quel est ce double profil de l’architecte d’intérieur ?

 

L’architecte d’intérieur conçoit les espaces, les aménage et crée des lieux fonctionnels et esthétiques. Il structure les espaces en travaillant sur les volumes, les couleurs, les lumières, le mobilier et les accessoires. Il connaît et utilise à bon escient les matériaux, ce qui lui permet d’inscrire son projet créatif dans des contraintes techniques et budgétaires.

 

Le profil artistique du futur architecte d’intérieur est sans conteste. S’il peut travailler à l’aménagement intérieur des maisons de particuliers, de bureaux ou de magasins, il peut aussi s’exprimer dans un cadre différent. En effet, de nos jours, les architectes d’intérieur sont recherchés pour travailler sur des expositions, la scénographie d’un musée, les décors d’une pièce de théâtre ou de plateaux télévisés, par exemple.

 

Son côté artiste s’exprimera dans sa proposition de projet, cette phase préparatoire nécessite qu’il maîtrise parfaitement le dessin technique. Il devra traduire sa vision sous forme de dessin, sans perdre de vue la finalité technique de son projet.

 

Le profil créatif de l’architecte d’intérieur est complété par un esprit rigoureux et technique. C’est un véritable expert des matériaux et des techniques de construction. Il doit savoir s’exprimer dans un cadre strict, bordé par les contraintes du cahier des charges de son commanditaire. Après que sa proposition ait été acceptée, il endosse sa casquette de superviseur de chantier. Ainsi, il sera amené à dialoguer avec différents corps de métier du bâtiment : maçonnerie, plomberie, etc.

 

Architecte d’intérieur : un profil recherché par les recruteurs

 

L’arrivée des nouvelles technologies a bouleversé le monde de l’architecture, déplaçant les problématiques de conceptualisation sur le support informatique et ajoutant une nouvelle facette au profil de l’architecte d’intérieur.

 

La technologie est donc au cœur de son travail, elle est devenue son outil principal et sa puissance lui permet de repousser encore les limites de son imagination. L’architecte d’intérieur d’aujourd’hui devra être à même de maîtriser les logiciels de mise en 3D, de planimétrie ou de dessin assisté par ordinateur.

 

Les recruteurs sont donc à la recherche d’un profil qui s’adapte, innove et anticipe les tendances : l’architecte d’intérieur doit être capable de susciter l’émotion, le désir et la curiosité par les espaces qu’il conçoit. Il lui faut donc suivre une formation pointue dans une école spécialisée.  Par exemple, l’EFET Studio Créa forme ses étudiants du Bachelor au Mastère « Architecture d’intérieur et scénographie ». Il s’agit de la formation la plus adaptée, en ce qu’elle propose des enseignements fondamentaux ainsi que des savoir-faire techniques autour d’ateliers comme la maîtrise des dessins techniques ou les visites de chantier.

 

 

Qu’il propose son projet sous forme d’esquisse, de plan 3D, au crayon ou sur ordinateur, l’architecte d’intérieur devra être à même de traduire sa vision artistique en un plan précis, des descriptifs d’études techniques et financières. On comprend aisément que son profil est à la fois créatif et technique, deux qualités qu’il devra travailler à l’occasion d’une formation spécialisée.

200