X
Brochure
Découvrez l'EFET Studio Créa et ses formations
Je télécharge
Une question ?
L'EFET Studio Créa vous recontacte !
Être recontacté

Pourquoi intégrer une école d’arts appliqués ?


Actualité publiée le 19 janvier 2022

Les arts appliqués concernent les disciplines du design, de la mode, de l’architecture d’intérieur ou encore de la publicité. Secteurs pourvoyeurs de nombreux emplois, ils se caractérisent par leur technicité et il est vivement conseillé de se former au sein d’un établissement spécialisé afin de faire carrière dans le secteur.

 

École d’arts appliqués : un passage nécessaire

 

École en arts appliqués : pour qui ?

Les profils des étudiants en arts appliqués sont multiples et variés. En revanche, tous sont motivés, dynamiques et créatifs. En effet, suivre des études au sein d’une école spécialisée requiert de faire preuve d’une grande capacité de travail. Il est essentiel d’avoir une solide culture générale et donc d’enrichir ses connaissances personnelles en histoire de l’art en se déplaçant dans toute sorte d’expositions.

 

Une bonne pratique du dessin est un plus non-négligeable, qui permet de s’insérer avec aisance au début de l’année. Cependant, tous les cursus d’une bonne école en arts appliqués comportent des cours de dessin ou une remise à niveau. C’est d’avoir une passion pour le domaine qui est essentiel. Cela permet de véritablement s’épanouir dans ses études, d’y évoluer et d’atteindre un niveau de technique suffisant pour exercer en tant que professionnel.

 

Les grandes écoles spécialisées en arts appliqués recrutent sur dossier de candidature, avec des tests d’entrée et un entretien entre le candidat et le jury. Si les frais de scolarité des établissements privés peuvent être élevés, les écoles proposent généralement des partenariats avantageux avec des établissements bancaires afin d’aider leurs étudiants à financer leur parcours de formation.

 

Pour savoir comment choisir son école d’arts appliqués, il est tout à fait envisageable de participer aux journées portes ouvertes de l’établissement. Ces sessions de découvertes permettent de mieux comprendre les programmes, les valeurs et la pédagogie de l’école. Ce sont aussi de véritables occasions de rencontrer l’équipe administrative et pédagogique et de commencer à tisser des liens avec de futurs camarades.

 

 

Choisir une école en arts appliqués pour l’enseignement pratique

Afin de s’assurer d’un débouché à l’issue de sa formation au sein d’une école d’arts appliqués, il est important de privilégier un enseignement basé sur l’acquisition de compétences pratiques et sur une pédagogie qui favorise la mise en situation.

 

Il est essentiel que les enseignants de l’établissement soient de véritables experts de leur secteur, à même de manipuler tous les outils de leur profession. Ils doivent aussi être en mesure de proposer des projets professionnels et d’actualiser constamment le contenu de leurs cours.

 

Enfin, les titres délivrés par l’établissement doivent faire l’objet d’une inscription au RNCP, ce qui garantit que les titres délivrés sont reconnus par l’État. Il faut aussi être attentif à l’obtention de crédits ECTS : chaque année permet d’en cumuler et de faire valoir sa formation à l’étranger.

 

À titre d’exemple, les formations de l’EFET STUDIO CRÉA bénéficient toutes de l’excellence de sa pédagogie de projet. Les cours sont assurés par des enseignants issus du monde professionnel. De plus, les étudiants peuvent suivre leur cursus en alternance, à partir de la 2e année pour les étudiants en Design Graphique et Numérique et à partir de la 4e année pour les étudiants en Design et Architecture d’Intérieur. Cela garantit aux étudiants une insertion professionnelle rapide et sereine.

 

 

Intégrer une école en arts appliqués est capital pour se former à une discipline spécifique et faire carrière dans le secteur.

Qu’est-ce que le flat design ?


Actualité publiée le 18 janvier 2022

Le flat design (mot-à-mot « design plat » en français) est un style de signalétique visuelle souvent utilisé en web design. Minimaliste à l’extrême, moderne, proche de l’icône, qu’est-ce que le flat design ?

 

Flat design : codes visuels et avantages

 

Flat design : tout comprendre en un coup d’œil

Issu des recherches de l’école Bauhaus (1920-1960), le flat design reprend la conception révolutionnaire de l’établissement : les visuels doivent avoir un esthétisme relayé au second plan et mis au service de la fonctionnalité. Ces principes, appliqués au flat design, offrent des interfaces exemptes de superflu et lisibles sur tous les supports.

 

Microsoft avait intégré des éléments du flat design dès le lancement de « Modern UI », en considérant que l’interface elle-même contenait toutes les explications nécessaires pour naviguer efficacement et en autonomie sur son système d’exploitation. Puis en 2013, Apple sortait iOS7, qui fait faire un grand pas en avant à la discipline.

 

Avec son aspect minimaliste, le flat design est axé sur la compréhension immédiate du sujet représenté. Pas de décorations ou d’effets superflus, mais bien un visuel centré sur la fonctionnalité. Pour être facilement reconnaissable et compréhensible, il se base sur l’imagination de l’utilisateur. L’expérience numérique des personnes s’étant considérablement enrichie au fil des dernières années, les utilisateurs n’ont plus besoin d’explications pour comprendre le fonctionnement d’un système. Leur connaissance des applications leur permet de se diriger seuls et de n’avoir besoin que d’indications minimalistes.

 

 

Comment maîtriser le flat design ?

Avec le flat design, plus besoin d’expliquer un élément de l’interface : elle s’explique d’elle-même de manière très simple, grâce à son visuel. La typographie et les logos occupent donc une place prépondérante dans la conception d’une interface qui répond aux critères du flat design. Une application de ce genre peut aussi répondre à certains codes techniques :

 

  • Des lignes simples et épurées et une priorité donnée aux formes géométriques.
  • Des effets de transparence, mais pas de jeux d’ombres ni de dégradés de couleurs.
  • Une absence volontaire de relief et de profondeur.
  • Une priorité mise sur les icônes.

 

Il est judicieux de produire un visuel de ce type afin de s’ajuster aux évolutions des habitudes et de la demande des utilisateurs d’interfaces digitales. Ainsi, le flat design présente de nombreux avantages pour les professionnels : il est plus agréable visuellement, fait gagner en clarté et en confort de navigation.

 

Pour tout savoir du flat design et apprendre à créer des interfaces qui font appel à ces codes, il est nécessaire de suivre une formation complète en graphisme et/ou web design. À ce titre, l’EFET STUDIO CRÉA propose un parcours spécialisé en Design Graphique et Numérique qui se déroule du Bachelor au Mastère, avec un rythme en alternance à partir de la deuxième année de Bachelor.

Design écologique ou éco-design : qu’est-ce que c’est ?


Actualité publiée le 14 janvier 2022

Le design écologique, ou éco-design, est une nouvelle manière de penser la discipline. Le mouvement vise à repenser toutes les étapes de production d’un article, de sa conception à sa fabrication afin de privilégier une démarche plus durable et responsable. En quoi consiste précisément le design écologique et est-ce une tendance qui va se pérenniser ?

 

Design écologique : simple mode ou tendance d’avenir ?

 

Le design écologique : développement durable et éco-responsabilité

La démarche qui soutient le mouvement du design écologique intègre des notions comme la protection de l’environnement et la volonté de concevoir des produits selon les principes du développement durable. L’éco-design concerne donc toutes les étapes qui donnent vie à un produit.

 

Les étapes de conception et de production d’un article en fonction des principes du design écologique varient selon les concepteurs. Cependant, elles permettent de repenser le cycle de production dans son intégralité. Tous les acteurs et les intermédiaires qui contribuent à la production d’un objet sont concernés par la démarche du design écologique. En pratique, les designers privilégient l’utilisation de matières premières durables et favorisent la création de mobilier éco-responsable. Ainsi, on voit se développer une tendance aux meubles conçus à partir de matériaux renouvelables ou recyclés. Par exemple, le bois de bambou est devenu une matière incontournable, au même titre que des métaux comme l’acier ou l’aluminium (qui se recyclent aisément).

 

Le processus de fabrication est lui aussi repensé et optimisé, afin de consommer le moins de matière et d’énergie possible. Ainsi, sont évités les traitements polluants dans la fabrication des produits, mais aussi la multiplicité des étapes d’acheminement des articles. La tendance à la consommation locale s’affirme donc : consommer des produits fabriqués à proximité de son lieu de résidence permet d’éviter un fort coût environnemental dû au transport des marchandises.

 

Pourquoi se former pour privilégier le design écologique ?

Les designers et les professionnels de la filière du design dans son ensemble sont sensibles aux enjeux environnementaux. Cette orientation va de pair avec la tendance à une consommation plus responsable. L’éco-design s’aligne sur l’esprit du slow-life et répond à une demande grandissante des consommateurs du monde entier. Le design écologique est donc une manière de concevoir le travail des designers sur la scène internationale qui s’inscrit dans des dynamiques économiques très actuelles.

 

Pour conceptualiser du mobilier ou des objets éco-responsables, il est essentiel de se former aux techniques du design. L’EFET STUDIO CRÉA propose à ce titre un cursus spécialisé en Design et Architecture d’Intérieur, qui dispose d’une pédagogie innovante basée sur l’acquisition de compétences pratiques. Ce cursus vise à l’apprentissage d’un métier : les étudiants sont régulièrement amenés à participer à des projets pratiques et suivent des stages ou alternances en entreprise. Ces contacts avec les professionnels du secteur leur permettent de tout savoir des dernières tendances et des évolutions du domaine.

 

Le design écologique est devenu incontournable afin de proposer une consommation responsable et une économie vertueuse.

À quoi correspond l’expression « material design » ?


Actualité publiée le 11 janvier 2022

Le material design est un ensemble de codes esthétiques utilisés dans la conception des éléments graphiques des sites internet. Ces règles de mises en page doivent permettre de créer des interfaces numériques intuitives et fluides. Produit par Google et annoncé en 2014, c’est une tendance qui conquiert le web. En quoi consiste-t-elle ?

 

Material Design : unifier et optimiser le web

 

Le material design : qu’est-ce que c’est ?

Avec le material design, Google souhaite proposer un langage visuel universel qui allie une bonne conception graphique avec les dernières innovations technologiques. Pour le géant de l’informatique, ces codes visuels offrent des solutions aux problèmes d’ergonomie et de design rencontrés par les professionnels de la conception d’applications numériques.

 

Le material design souhaite offrir l’accès au web à tous, même aux utilisateurs les moins expérimentés. Pour y parvenir, la navigation en ligne est rendue plus intuitive, les icônes sont clarifiées et épurées. Les principes et les codes du mouvement peuvent être repris sur tout type d’appareil connecté : du mobile à la tablette, en passant par la télévision.

 

Les visuels du material design (inspirés du flat design) ont une vocation internationale. Une grande bibliothèque de supports visuels est en cours de production, afin de faire gagner du temps aux créateurs de sites web dans leur travail (la bibilothèque Polymer). Les développeurs peuvent désormais utiliser des grilles avec des instructions claires afin de faciliter leur travail de conception. Ces outils comportent des indications sur les contours, les alignements, les couleurs, les éléments interactifs et même les typographies.

 

 

Comment se former au material design ?

Ainsi, le material design poursuit deux objectifs majeurs : créer un langage visuel synthétique et innovant, et unifier l’expérience utilisateur sur les divers périphériques de connexion au niveau mondial.

 

En pratique, le concept repose sur trois principes fondateurs :

– Réinventer les médiums classiques : le material design est une métaphore pour le papier et l’encre.
– Proposer un graphisme vif, innovant et ludique.
– Lier mouvement et conception graphique : les actions des utilisateurs déterminent des micro-interactions essentielles à la structure de la page web.

 

Les développeurs et les designers graphiques font aussi appel aux techniques du responsive design et de l’UX design lorsqu’ils conçoivent une application selon les grilles du material design. Pour y parvenir, ces techniciens professionnels ont suivi une formation technique dans un établissement de haut niveau.

 

C’est à l’occasion d’un mastère spécialisé que les étudiants acquièrent de solides connaissances en web, conception graphique, sémiologie et culture de l’image. Ces savoirs fondamentaux sont ensuite mis en pratique à l’occasion de workshops ou d’alternance en entreprise, afin d’obtenir un bagage technique suffisamment construit pour prendre en main un projet de conception web dans son intégralité.

 

À ce titre, les étudiants du Mastère Design Graphique et Numérique de l’EFET STUDIO CRÉA bénéficient d’un apprentissage solide divulgué par des enseignants issus du monde professionnel. Diplômés d’un titre reconnu par l’État de niveau 7, ils maîtrisent l’ensemble des compétences nécessaires pour exercer les métiers liés au design graphique.

 

 

Le material design redessine les contours des sites web d’aujourd’hui pour proposer des interfaces plus interactives, fluides et adaptées à tous. Les designers graphiques et numériques positionnent désormais l’expérience client au centre de leurs préoccupations.

Tout savoir sur l’architecture d’intérieur


Actualité publiée le 6 janvier 2022

L’architecture d’intérieur est une discipline qui consiste à réfléchir sur l’aménagement des espaces intérieurs des habitats afin de proposer des solutions fonctionnelles et esthétiques pour le quotidien. Discipline exigeante, elle s’apprend au sein des meilleurs établissements d’enseignement spécialisé.

Architecture d'intérieur : définition et évolutions du secteur

L’architecture d’intérieur : qu’est-ce que c’est ?

L’architecture d’intérieur prend source dans les arts décoratifs, le design d’espace et le design d’objets. Elle vise à proposer des solutions esthétiques et fonctionnelles applicables au quotidien : harmonie des couleurs, praticité des formes et des matériaux ou sens de circulation au sein d’un espace collectif ou d’une habitation.

 

Dans le cadre d’un projet d’habitation privé, elle est au centre des questionnements des décorateurs professionnels. Maîtriser les techniques et les méthodes de l’architecture d’intérieur permet de trouver la meilleure exploitation des espaces, de l’aménager avec goût et de bénéficier d’un habitat sur-mesure. Pour un projet commercial, l’architecte d’intérieur est le spécialiste capable de trouver la meilleure manière d’agencer un point de vente dans le respect des normes légales, de l’image de marque et du produit à présenter.

 

Grâce aux techniques de l’architecture d’intérieur, il est possible de proposer des espaces porteurs d’une ambiance spécifique, étudiés pour être en phase avec un public cible. On voit ainsi se multiplier les initiatives de design d’espace dans la sphère publique, la requalification de places publiques ou de quartiers entiers.

 

La discipline évolue et les professionnels ont désormais recours aux logiciels et aux techniques du design graphique et numérique. Les maquettes 3D ou la réalité augmentée sont par exemple des éléments incontournables à maîtriser.

 

 

Comment devenir un professionnel en architecture d’intérieur ?

En raison de sa haute technicité et de son caractère exigeant, la discipline de l’architecture d’intérieur ne peut être maîtrisée que grâce à un cursus complet et de haut niveau technique et académique.

 

C’est pour cette raison que les architectes d’intérieur suivent des formations spécialisées qui se déroulent du Bachelor au Mastère. Cependant, il est important que les diplômes soient reconnus par l’État, ainsi que par le CFAI (Conseil Français des Architectes d’Intérieur).

 

Cette reconnaissance est un gage de réussite et une clé pour l’insertion professionnelle des étudiants diplômés. S’ils ont suivi leur cursus dans le bon établissement, ils profiteront de la renommée de leur école et pourront obtenir des contacts professionnels au fil de leurs stages et alternances en entreprise.

 

Ces formations complètes sont désormais les meilleurs moyens de tout savoir de l’architecture d’intérieur. Design thinking, marketing et communication digitale, expression plastique, technologie du bâtiment, mais aussi ergonomie, programmation et faisabilité technique sont au cœur des formations en architecture d’intérieur.

 

L’EFET STUDIO CRÉA propose un cursus complet de bac à bac +5 en architecture d’intérieur. Il se déroule du Bachelor au Mastère et permet d’obtenir un double titre : un titre reconnu par l’État de niveau 7 et un certificat par le CFAI.

Quels enseignements en mastère Design Graphique et Numérique ?


Actualité publiée le 4 janvier 2022

Le design graphique et numérique regroupe diverses méthodes et outils de conception qui requièrent une bonne formation afin de les maîtriser professionnellement. Pour y parvenir, il faut trouver un mastère qui comporte tous les enseignements de la discipline : comment opter pour la bonne formation ?

 

Mastère en Design Graphique et Numérique : programme

 

En quoi consiste un mastère Design Graphique et Numérique ?

Un mastère Design Graphique et Numérique est une formation accessible à partir d’un bac +3, d’une durée de 2 ans. Elle vise à l’acquisition de compétences opérationnelles et stratégiques, en vue de prendre en main les missions de postes à responsabilité comme designer graphique, chef de projet, directeur de création ou encore directeur artistique.

 

Il est préférable d’intégrer un mastère en Design Graphique et Numérique à la suite d’un premier cycle dans la même filière. Commencer son parcours universitaire avec une formation de type Bachelor spécialisé permet de véritablement acquérir des compétences pratiques nécessaires pour suivre et réussir son mastère.

 

Les pôles d’enseignement d’un mastère Design Graphique et Numérique doivent s’articuler sur deux années scolaires et comprendre certaines matières, comme :

– L’analyse stratégique et la communication : communication visuelle, packaging, conception de maquettes graphiques, etc.
– La conception de projets de création publicitaire, la direction artistique et le management.
– La maîtrise d’instruments techniques du web (langages HTML et Javascript) ou l’utilisation avancée de logiciels professionnels comme Photoshop, Indesign et Illustrator.
– Les fondamentaux de l’e-learning, l’UX Design et l’UI Design.
– La connaissance fine du marché du design graphique et numérique, des fondamentaux en création d’entreprise et en lancement de marque.

 

Mastère Design Graphique et Numérique : un programme technique

Il est essentiel que le programme d’un mastère en Design Graphique et Numérique comprenne des enseignements à la fois théoriques et pratiques, afin de garantir une formation complète, pluridisciplinaire et qui permet aux étudiants de mettre en application de manière concrète les enseignements appris.

 

Par exemple, un mastère Design Graphique et Numérique en alternance offre de multiples avantages aux étudiants. C’est en premier lieu un excellent moyen de faire financer tout ou partie de sa formation et de commencer rapidement à cumuler de l’expérience professionnelle et un portfolio.

 

L’EFET STUDIO CRÉA dispense à ce titre des programmes d’enseignement qui permettent aux étudiants de véritablement se former grâce à la professionnalisation. En effet, le mastère Design Graphique et Numérique se déroule entièrement en alternance, pour maximiser l’employabilité future des étudiants.

 

 

 

Le Design Graphique et Numérique a le vent en poupe et il est aujourd’hui essentiel pour les entreprises. Se former jusqu’au mastère est nécessaire afin d’obtenir un profil de candidature intéressant.

Découvrez TooBio, le projet d’identité graphique réalisé par un étudiant de l’EFET STUDIO CREA


Actualité publiée le 22 décembre 2021

Dans le cadre du cours d’identité graphique, Paul Delbecque, étudiant en 2e année de Bachelor Design Graphique et Numérique à l’EFET STUDIO CRÉA, devait créer une marque et réaliser entièrement son identité visuelle. Découvrez son projet : TooBio.

 

Projet étudiant Toobio - EFET STUDIO CRÉA

 

TooBio, une histoire de gastronomie

Pour réaliser l’identité de la marque, Paul a dû imager l’histoire qui accompagne TooBio.

 

« Toobio est une enseigne de traiteur réalisant de la cuisine gastronomique avec des produits 100% bio. Cette entreprise a été créée par Pierre Dupond, ancien élève de l’école Ferrandi Paris. Après 7 années de travail dans le restaurant Maison Rostang, il a décidé de se lancer dans sa propre aventure. » explique Paul.

 

Maîtriser les valeurs et l’essence même de la raison d’être de l’entreprise permet en effet au designer de concevoir une identité cohérente et en adéquation avec les souhaits de la marque.

 

Un design épuré

Afin de refléter une image luxueuse, professionnelle et un savoir-faire d’excellence tout en gardant à l’esprit l’aspect bio de TooBio, l’identité graphique de la marque se veut minimaliste, élégante mais aussi colorée grâce à des teintes rappelant celles des fruits rouges.

 

Paul a utilisé pour cela 2 typographies : Roboto light et Roboto bold, ainsi que 2 couleurs. Il a ainsi décliné son identité en plusieurs éléments graphiques dont un logo, des cartes de visites, une boîte et des sacs. Un travail complet qui a permis à Paul de se perfectionner sur les logiciels de PAO et d’affuter son œil artistique.

 

Projet étudiant Toobio - EFET STUDIO CRÉA

Projet étudiant Toobio - EFET STUDIO CRÉA

Projet étudiant Toobio - EFET STUDIO CRÉA

Quels sont les 3 domaines des arts appliqués ?


Actualité publiée le 15 décembre 2021

Les arts appliqués appartiennent au domaine de travail et d’étude des designers. Il s’agit des productions qui s’inscrivent dans une recherche entre la forme d’un objet et sa fonction. L’expression est souvent opposée aux arts plastiques, qui concernent une forme de production qui n’a pas de lien pratique avec la vie des hommes. En quoi consistent ces trois spécialités et comment s’y former pour faire carrière ?

 

Les 3 domaines des arts appliqués : introduction

 

Arts appliqués : trois domaines complémentaires

Les arts appliqués concernent les objets et leur fonction dans le cadre de la vie des individus. Il s’agit d’une réflexion qui lie entre elles la forme et la fonction des objets du quotidien. À cette définition, il faut aujourd’hui intégrer les appareils et les services interactifs et numériques.

 

Les trois domaines des arts appliqués font partie de la grande famille du design. Il s’agit plus précisément du design d’espace, du design graphique et du design produit.

 

Le design d’espace comprend diverses disciplines axées sur les volumes et l’organisation spatiale. Il est possible de citer les trois branches principales : l’urbanisme, l’architecture d’intérieur et l’architecture en général.

 

Le design produit concerne quant à lui l’aspect extérieur des articles. Il s’applique aux véhicules, aux objets en tout genre, au mobilier (dont les dispositifs urbains) ou encore au stylisme.

 

Enfin, le troisième domaine des arts appliqués est le design graphique. Il comprend :

  • Les disciplines du design proprement dites : la typographie les logos et les éléments de l’identité visuelle des entreprises.
  • Le design web : les tâches qui entrent en jeu dans la création d’un site web.
  • Le print : l’élaboration technique et esthétique des affiches, la mise en page des éditions papier ou la signalétique.

 

Comment étudier dans les 3 domaines des arts appliqués ?

Étudier les arts appliqués permet d’envisager une multitude de débouchés professionnels. Pour le design d’espace, les métiers les plus connus sont : architecte d’intérieur, scénographe, maquettiste ou muséographe. Il est aussi possible d’accéder aux emplois de designer graphique, de chef de studio, d’UX Designer, de motion designer ou de directeur artistique.

 

Les formations en arts appliqués sont dispensées par des établissements d’enseignement spécialisé. Il s’agit de cursus axés sur l’acquisition de compétences techniques, les arts appliqués étant majoritairement des disciplines pratiques. Une bonne formation doit impérativement comporter des enseignements à la fois théoriques et méthodologiques.

 

Les professionnels des arts appliqués (designers, architectes ou directeurs artistiques) doivent avoir une base solide de connaissances générales sur leur domaine. C’est sur ce socle fondamental qu’ils construisent leur propre réflexion et leur style personnel. En parallèle, il leur faut pratiquer immédiatement et se spécialiser. C’est pour cela qu’une formation qui privilégie l’apprentissage dans le cadre de travaux pratiques est vivement conseillée.

 

Afin de travailler dans les arts appliqués et faire carrière au sein d’un domaine spécifique, il est essentiel de cumuler de l’expérience en entreprise. C’est par le biais de l’apprentissage en alternance que les futurs professionnels obtiennent ces savoir-faire. À ce titre, l’EFET STUDIO CRÉA propose des formations professionnalisantes en Design Graphique & Numérique et en Design & Architecture d’intérieur, qui comportent toutes des périodes de stages ou alternances en entreprise.

 

 

Les trois domaines des arts appliqués sont omniprésents dans la vie quotidienne. Les nouvelles technologies et l’essor du digital laissent entrevoir de nombreuses ouvertures professionnelles pour les futures générations de designers.

Quelles qualités doit posséder un bon illustrateur ?


Actualité publiée le 8 décembre 2021

L’illustrateur est le professionnel qui doit savoir transformer en dessin un message de manière dynamique, attractive et percutante. Il peut travailler sur un projet publicitaire, sur la création d’un site internet, d’un jeu vidéo ou d’un article de presse. C’est un excellent dessinateur doublé d’un fin connaisseur des dynamiques de son secteur. Quelles sont les qualités d’un bon illustrateur et comment se former au métier ?

 

Illustrateur : comment faire carrière ?

Comment travaille l’illustrateur ?

L’illustrateur exerce ses activités dans le cadre défini par un cahier des charges. Ce document, fourni par son directeur artistique s’il travaille dans une agence de publicité ou élaboré avec son client s’il officie à son compte, inscrit sa réflexion et ses productions avec des contraintes techniques. Par exemple, le cahier des charges et les chartes graphiques qui lui sont transmis lui permettent de cerner le public cible visé par le projet. Il ne travaillera pas de la même manière sur un support BD, livre jeunesse ou une publicité commerciale par exemple. Il doit donc savoir s’adapter à la fois à la demande de son commanditaire, aux orientations de l’agence pour laquelle il travaille et aux tendances du moment.

 

À ce titre, l’illustrateur collabore dès les étapes de prévisualisation du projet sur lequel il travaille. Il est donc capable de cerner les besoins des clients commanditaires, dont la publicité et le dessin ne sont pas le domaine d’expertise. Son sens de la communication doit aussi lui permettre d’argumenter ses idées, à la fois au sein de son équipe de créatifs, mais aussi auprès de son client.

 

Véritable caméléon du dessin, il adapte le style de ses créations à une commande spécifique ou aux orientations de son directeur artistique. Ses qualités d’adaptation lui permettent donc de produire une multitude de supports : affiches publicitaires, jeux animés, livres ou BD, magazines spécialisés ou journaux quotidiens.

 

Son travail s’inscrit aujourd’hui principalement dans le domaine de la communication visuelle, il doit donc maîtriser les nouvelles technologies et savoir travailler avec les derniers logiciels de création numérique.

 

Illustrateur : un dessinateur polyvalent

Ainsi, l’illustrateur démontre de grandes aptitudes au dessin qu’il aura su faire évoluer en véritables compétences techniques au fil de sa carrière. En effet, sa qualité principale est l’adaptation et la connaissance experte des dynamiques de son secteur. Ainsi, il est capable de travailler en respectant les délais fixés et analyse rapidement les goûts esthétiques de son client pour y ajuster ses rendus.

 

Ces qualités techniques se travaillent dès le parcours universitaire de l’illustrateur. Il est donc vivement conseillé de choisir une formation au sein d’un établissement spécialisé. Les recruteurs du secteur y sont attentifs et apprécient que leurs collaborateurs aient bénéficié d’un apprentissage pratique dès le début de leur cursus universitaire. Un candidat qui aura effectué une alternance en entreprise au cours de sa formation sera d’ailleurs privilégié à l’embauche. L’EFET STUDIO CRÉA propose des programmes spécialisés dans les arts graphiques, notamment un parcours en Design Graphique et Numérique en alternance dès la 2e année de Bachelor.

Le design numérique, c’est quoi au juste ?


Actualité publiée le 24 novembre 2021

Le design numérique est une forme de la communication visuelle d’une entreprise qui permet de présenter son identité, ses produits ou ses services via une interface digitale. Discipline et outils spécialement conçus pour être utilisés sur un ordinateur, en quoi consiste précisément ce domaine et comment s’y former pour faire carrière ?

 

Le design numérique, c'est quoi au juste ?

Design numérique : un concept difficile à cerner

Le design numérique regroupe tous les outils, techniques et stratégies de la communication visuelle. Il vise à construire une identité cohérente et attrayante permettant de représenter l’imaginaire et les valeurs d’une marque ou d’une entreprise.

 

Il joue donc sur l’esthétisme et la psychologie du consommateur. Son but est de mettre les mots en image, afin que le public reconnaisse immédiatement une entreprise à son logo, se souvienne d’une marque plutôt qu’une autre au moment de l’achat ou fasse confiance au processus de production d’une société.

 

Discipline très large, le design numérique peut se décliner à l’infini en fonction des appareils utilisés. Par exemple, l’esthétisme et les fonctionnalités d’un site mobile ne sont pas les mêmes que celui d’une plateforme d’e-commerce ou d’une application. La discipline varie donc en fonction de facteur divers comme l’expérience utilisateur, l’interactivité ou les appareils.

On différencie aussi design numérique et design graphique (qui concerne le print). Le premier a vocation à créer exclusivement du contenu digital, bien que parfois, les frontières des deux domaines se confondent. En effet, il est attendu des professionnels qu’ils aient des compétences dans les deux domaines quelle que soit leur spécialisation.

 

De même, le design numérique n’est pas le développement web. Il nécessite de maîtriser tout de même plusieurs techniques de codage, mais uniquement en vue d’intégrer à l’interface du contenu visuel : bannières, boutons de clic, éléments esthétiques variés, combinaison d’images ou de photographies…. Généralement, le graphiste spécialisé en design numérique se charge d’ailleurs de créer de toute pièce ces éléments.

 

Le design numérique en pratique : applications et formations

Dans la réalité, les graphistes spécialisés en design numérique livrent à leur client un document visuel hors ligne (une maquette sur Photoshop par exemple). Après validation par le commanditaire, cette étude est transférée aux développeurs qui utilisent le langage informatique pour lui donner vie.

 

Le nombre d’applications du design numérique est important et il ne fait que s’accroître. Il est possible de citer les usages les plus fréquents :

  • Le design de site web.
  • Le design de landing pages (plus axé sur le marketing).
  • Le design des applications mobiles, à rapprocher de l’UX Design.
  • Le design des visuels réseaux sociaux.
  • Le design d’email.
  • Le design de bannière publicitaire.

 

À la fois étendue et très pointue, la discipline du design numérique ne fait que prendre de l’ampleur. Il est devenu primordial pour les professionnels de s’y former spécifiquement au sein d’un établissement spécialisé. EFET STUDIO CRÉA propose en ce sens un cursus de bac à bac +5 en Design Graphique et Numérique. La formation se déroule en alternance à partir de la 2e année de Bachelor, ce qui permet aux étudiants d’acquérir une expérience professionnelle solide, qu’ils pourront valoriser lors de leur entrée sur le marché.

 

 

Le design numérique n’a pas de limite, il évolue en parallèle du développement exponentiel des nouvelles technologies. Les professionnels en exercice, comme les étudiants se destinant à une carrière dans le domaine, doivent impérativement se former spécifiquement aux outils et aux techniques de la discipline.

200