X
Brochure
Découvrez l'EFET Studio Créa et ses formations
Je télécharge
JPO du 07/07
L'EFET Studio Créa vous accueille en Journée Portes Ouvertes !
Je m'inscris
Une question ?
L'EFET Studio Créa vous recontacte !
Être recontacté

Le Corbusier : les 5 structures les plus connues


Actualité publiée le 8 juin 2022

Depuis 2016, un certain nombre des structures emblématiques du travail de Le Corbusier sont inscrites au patrimoine mondial de l’UNESCO : zoom sur 5 d’entre elles.

LE CORBUSIER

Qui est Le Corbusier ?

Architecte suisse naturalisé français, Le Corbusier est devenu un symbole du style moderniste architectural. Il défend une certaine pureté des formes et cherche à privilégier l’utilitarisme des éléments de ses structures.

 

Il travaille étroitement avec les meilleurs architectes de sa génération, dont Charlotte Perriand, Pierre Jeanneret et certains des professeurs du Bauhaus.

 

 

Le musée national des arts occidentaux de Tokyo (1959)

Les structures de Le Corbusier trouvent un ancrage jusque dans l’archipel japonais, avec ce projet unique au monde. L’architecture traditionnelle nippone se trouve être proche des recherches architecturales de Le Corbusier : refus des ornements en façade recherche d’une harmonie sobre et utilitaire, etc. Le musée est ainsi construit sur pilotis en béton et exposé de manière à obtenir une lumière naturelle franche sur toute la structure.

 

 

La ville de Chandigarh en Inde (1951)

Peu après l’indépendance, le gouvernement indien fait appel à Le Corbusier pour créer une nouvelle ville afin d’incarner la nouvelle identité du pays. L’architecte réalise alors trois bâtiments administratifs et législatifs : la Haute Cour, le Palais de l’Assemblée et le Secrétariat. L’esthétisme brut des bâtiments est mis en exergue par le béton, laissé à nu.

 

 

La villa Savoye (1928-1931)

Peut-être un des projets les plus ambitieux de Le Corbusier, la villa Savoye est un symbole de l’aboutissement de son travail : c’est un véritable manifeste de l’architecture moderne. La villa comprend tous les codes chers à l’architecte : pilotis et façade en hauteur, espaces libérés de murs porteurs et un toit-terrasse. La structure, grâce à sa forme rectangulaire et à ses grandes ouvertures, bénéficie de la lumière naturelle.

 

Parfois qualifiée par Le Corbusier de machine à habiter, la villa Savoye préfigure des structures plus colossales, que l’architecte réalisera quelques années plus tard.

 

 

1952 : la Cité radieuse de Marseille

La cité radieuse fait office de point de mire dans le paysage marseillais. Ses balcons, décorés aux couleurs primaires, offrent un extérieur agréable aux 330 appartements que compte la structure.

 

L’esthétisme y est rationalisé au possible et les dimensions calculées à partir d’un ratio développé par Le Corbusier : le Modulor. Les espaces habitables sont complètement novateurs, l’architecte y propose des zones uniques : le salon côtoie la cuisine et la salle à manger pour la première fois dans l’histoire de l’architecture occidentale. Pensé comme une structure autonome, le complexe comprend des lieux de divertissement, des magasins, une école, un toit-terrasse, un restaurant-bar, et même une librairie.

 

 

La chapelle Notre-Dame-du-Haut (1953-1955)

La chapelle est construite dans une pierre blanche en provenance des Vosges. La structure du bâtiment fait penser à celle d’un bateau aux formes larges et mouvantes. Dans ce projet, la méthode de Le Corbusier diffère de ses habitudes : la géométrie est mise de côté au profit de volutes proches des formes de la nature.

 

 

Tout connaître du travail de Le Corbusier, ainsi que des grands architectes internationaux, est capital pour faire carrière dans le secteur. Les étudiants de l’EFET Studio Créa bénéficient à ce titre de modules d’apprentissage leur offrant de se construire une solide culture de l’architecture et du design.

 

France Culture propose actuellement un podcast en 4 épisodes dressant un portrait croisé de l’architecte de génie qu’a été Le Corbusier.

200